Khadija Jayi

Khadija Jayi est née en 1989 dans la ville sainte de Moulay Idriss Zerhoun.
Elle grandit au sein d’un milieu très conservateur, imprégné par les valeurs figées de la tradition. D’un tempérament rebelle, elle décide de prendre sa destinée en main et emprunter le chemin qu’elle s’est choisie, celui de l’Art. Grace à l’aide précieuse de Mr.Touzani, directeur du lycée où elle poursuivait des études de lettres, elle réussit à changer de filière pour s’inscrire d’abord dans la section des arts plastiques à Meknès, puis à l’École Supérieure des Beaux-Arts de Tétouan, d’où elle sort diplômée en 2018.
À travers ses recherches, elle tente de répondre à des questionnements qui n’ont cessé de la préoccuper tout au long du chemin ardu qu’elle s’est tracé. S’inspirant des pratiques artisanales féminines dont elle a hérité ainsi que des difficiles réalités auxquelles elle a été confrontée, Khadija nous invite à réfléchir les conflits entre tradition et modernité. C’est dans une démarche emblématique de formes et de traces consumées que Khadija Jayi s’est approprié le langage du feu : Sa lumière, sa chaleur. Mais aussi le feu comme forme de souffrance.

Expositions relatives

Demande d'informations

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous pour vous renseigner sur cette œuvre.